Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 juillet 2016

Adieu Michel Rocard

Voilà, Michel Rocard nous a quitté...

J'ai appris son décès au retour d'un voyage à l'étranger.

L'âge avancé du défunt et son état de santé des derniers mois n'enlèvent rien à la surprise et à la tristesse que suscite sa disparition aujourd'hui.

Bien sûr, je suis trop jeune pour être un nostalgique des années Rocard et du leader que certains ont suivi. Car je n'ai connu ni le PSU et Mai 68, ni le PS d'Epinay, pas même les gouvernements Rocard (1988-1991).

C'est par le biais du blog de DSK que j'ai "découvert" en 2006/2007 les idées, la pensée et le parcours de Michel Rocard. En lisant ses mémoires (Mémoire Vivante, Si la gauche savait, Mes points sur les i, Mémoire de mes faits et méfais etc) ou ses livres de réflexion (Peut-on réformer la France, Oui à la Turquie, Les moyens d'en sortir).

Dès lors j'ai toujours suivi avec attention ses interventions médiatiques. Il était au début un peu "mon maître à penser", avec le temps (un peu de maturité aussi) il était surtout devenu une référence, une figure morale. Quelqu'un qui mérite toujours d'être entendu, à défaut d'être forcément écouté.

Sa voix et ses analyses vont vraiment nous manquer. Surtout lorsqu'on fait l'amer constat qu'il n'y a pas grand monde dans la nouvelle génération de politique à lui arriver à sa cheville. Manuel Valls et Emmanuel Macron peuvent bien se revendiquer "rocardien", on peut pas dire qu'ils m'éblouissent par leurs analyses et leurs actions.

Finalement je n'aurai jamais eu l'occasion de le rencontrer (mais au fond qu'aurai-je bien pu lui dire ?), tout juste la chance d'avoir eu parfois une réponse à quelques courriels qui, avec le recul, ne présentaient pas beaucoup d'intérêt.

Merci Michel Rocard. Reposes en paix camarade !

15:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rocard, dsk

Écrire un commentaire